Glossaire des Termes Informatique :
Accès direct, n. m.
Mode d'écriture ou de lecture de données se faisant au moyen d'adresses qui repèrent leur emplacement.
Anglais : direct access, random access.



Accès séquentiel, n. m.
Mode d'écriture ou de lecture de données, effectuées en suivant un ordre préétabli de rangement.
Anglais : serial access.



Afficher, v. (projet d'arrêté)
Faire apparaître des informations sur un écran.
Note : Cette définition complète celle de l'arrêté de l'informatique du 22 décembre 1981.
Anglais : to display.



Agenda électronique, n. m. (projet d'arrêté)
Voir : Organiseur.



Algorithmique, n. f.
Étude de la résolution de problèmes par la mise en oeuvre de suites d'opérations élémentaires selon un processus défini aboutissant à une solution.
Anglais : algorithmics.



Amorce, n. f. (projet d'arrêté)
Programme nécessaire à la mise en marche d'un ordinateur, et exécuté à chaque mise sous tension ou réinitialisation.
Anglais : boot.



Amorcer, v. (projet d'arrêté)
Mettre en marche un ordinateur en provoquant l'exécution de l'amorce.
Anglais : to boot.



Antémémoire, n. f.
Mémoire très rapide destinée à accélérer l'accès aux données les plus fréquemment utilisées.
Anglais : cache memory, cache storage.



Anticrénelage, n. m. (projet d'arrêté)
Technique d'élimination du crénelage qui consiste à lisser les lignes et les contours d'une image.
Voir aussi : crénelage.
Anglais : antialiasing.



Appariement de formes, n. m.
Mise en correspondance de formes selon un ensemble prédéfini de règles ou de critères.
Synonyme : filtrage, n. m.
Anglais : pattern matching.



Ardoise électronique, n. f.
Ordinateur portatif sans clavier dans lequel les données sont entrées par saisie directe sur l'écran.
Anglais : notepad computer.



Arrière-plan (d'), loc. adj.
Qualifie un traitement qui est exécuté lorsque les ressources ne sont pas affectées à un programme en temps réel ou à des programmes prioritaires.
Anglais : background.



Article, n. m.
Groupe de données associées, constituant une unité élémentaire.
Synonyme : enregistrement logique, n. m.



Autodocumenté, adj. (projet d'arrêté)
Qualifie une réalisation informatique dont la documentation, intégrée au programme, peut être consultée directement sur écran.
Anglais : self documented.



Autonome, adj. (projet d'arrêté)
Se dit d'un matériel lorsqu'il fonctionne indépendamment de tout autre.
Notes :
  1. Le terme anglais offline peut également être traduit par déconnecté ou indisponible.
  2. Cette fiche annule et remplace celle qui figure dans l'arrêté de l'informatique du 22 décembre 1981 (J.O. du 17/01/82).
Anglais : off-line, offline.



Banque de données, n. f.
Ensemble de données relatif à un domaine défini des connaissances et organisé pour être offert aux consultations d'utilisateurs.
Anglais : data bank.



Base de connaissances, n. f.
Partie d'un système expert contenant l'ensemble des informations, en particulier des règles et des faits, qui constituent le domaine de compétence du système.
Anglais : knowledge base.



Base de données, n. f.
Ensemble de données organisé en vue de son utilisation par des programmes correspondant à des applications distinctes et de manière à faciliter l'évolution indépendante des données et des programmes.
Anglais : data base.



Bit, n. m.
Information représentée par un symbole à deux valeurs généralement notées 0 et 1, associées aux deux états d'un dispositif.
Anglais : bit.



Bloc, n. m. (projet d'arrêté)
Groupe de données enregistré ou transmis globalement indépendamment de son contenu.
Anglais : block.



Bogue, n. f.
Défaut de conception ou de réalisation se manifestant par des anomalies de fonctionnement.
Anglais : bug.



Boule de commande, n. f.
Boule qui, par rotation dans son logement, permet de déplacer sur l'écran d'une visu un curseur et d'en relever à volonté les coordonnées.
Anglais : trackball, rolling ball.



Bureautique, n. f.
Ensemble des techniques et des moyens tendant à automatiser les activités de bureau et principalement le traitement et la communication de la parole, de l'écrit et de l'image.



Bus, n. m.
Dispositif non bouclé destiné à assurer simultanément les transferts d'information entre différents sous-ensembles d'un système informatique selon des spécifications physiques et logiques communes.
Anglais : bus.



Cadre, n. m.
Structure de données permettant de décrire les connaissances relatives à une entité, sous forme d'un ensemble d'attributs et de procédures liées à ces attributs.
Synonyme : schéma, n. m.
Anglais : frame.



Calcul intensif, n. m. (projet d'arrêté)
Ensemble des techniques et des moyens destinés à traiter des applications complexes en faisant appel à des ordinateurs spécialisés dans le traitement rapide de gros volumes de données numériques.
Anglais : supercomputing.

Calculette, n. f.
Calculatrice électronique de petite dimension.



Clicher, v.
Recopier le contenu, à un instant déterminé, de tout ou partie d'une mémoire sur un autre support.
Note : Par extension, le nom correspondant pourrait être cliché ou cliché-mémoire.
Anglais : to dump.



Cliquer, v. tr. (projet d'arrêté)
Enfoncer et relâcher le bouton-poussoir d'une souris ou d'un autre dispositif destiné à déplacer un repère sur un écran.
Anglais : to click.



Codet, n. m.
Groupe d'éléments représentant, selon un code, une donnée élémentaire.
Note : Codet est destiné à remplacer des expressions telles que combinaison de code ou mot de code. Le terme code désigne en effet l'ensemble des règles de représentation des données élémentaires par des codets. Par exemple, selon le code Morse, les caractères et différentes fonctions sont représentés par des codets qui sont des groupes de points et de traits.
Anglais : code element.



Compatibilité, n. f.
Qualité d'un matériel ou d'un logiciel conforme aux règles d'interface d'un système informatique défini, et dont l'introduction n'altère pas les conditions de fonctionnement de ce système.



Configurer, v. tr. (projet d'arrêté)
Définir les sous-ensembles constituant un matériel ou un logiciel, ou agir sur leurs paramètres pour en assurer la mise en oeuvre.



Connectabilité, n. f. (projet d'arrêté)
Aptitude d'un équipement informatique à fonctionner dans un réseau donné du fait de ses caractéristiques matérielles et logicielles.
Anglais : connectivity.



Connexion, n. f. (projet d'arrêté)
Procédure permettant à un utilisateur de se mettre en relation avec un système informatique et, si nécessaire, de se faire reconnaître de celui-ci.
Anglais : log in, log on.



Connexité, n. f. (projet d'arrêté)
Propriété d'un réseau de téléinformatique dans lequel il est toujours possible de relier directement ou indirectement deux équipements quelconques.
Note : Le terme connectivité est déconseillé.
Anglais : connectivity.



Coprocesseur, n. m. (projet d'arrêté)
Processeur complémentaire d'un processeur principal, spécialisé dans l'exécution plus performante d'un jeu particulier d'instructions.
Anglais : coprocessor.



Courtier, n. m.
Intermédiaire entre serveurs et utilisateurs, assistant ces derniers pour le choix et la consultation des banques de données.
Anglais : broker.



Crénelage, n. m. (projet d'arrêté)
Effet visuel indésirable provoqué par la définition insuffisante d'une image ou par un filtrage inadéquat des contours d'objets, et qui prend habituellement la forme de dentelures et de contours brisés.
Voir aussi : anticrénelage.
Anglais : aliasing.

Déboguer, v. tr.
Éliminer les bogues.
Terme associé : débogage.
Anglais : to debug.



Débogueur, n. m.
Programme d'aide à l'élimination des bogues.
Anglais : debugger.



Défaillance, n. f.
Cessation de l'aptitude d'une unité fonctionnelle à accomplir une fonction requise.
Notes :
  1. Une défaillance est un passage d'un état à un autre, par opposition à une panne qui est un état.
  2. On entend par unité fonctionnelle soit un système complet, soit l'un quelconque de ses éléments (logiciel ou matériel).
Anglais : failure.



Défilement, n. m.
Déplacement vertical ou horizontal du contenu d'un écran de visualisation à l'intérieur d'une fenêtre de telle façon que de nouvelles données apparaissent à un bord alors que d'autres disparaissent au bord opposé.
Anglais : scrolling.



Descripteur, n. m.
Mot ou locution contribuant à caractériser l'information contenue dans un document et à en faciliter la recherche.



Dessineur, n. m. (projet d'arrêté)
Logiciel de dessin ou d'illustration de documents.
Anglais : drawing software.



Dévideur, n. m.
Dérouleur de bande magnétique voué par construction à la création en continu de sauvegardes des informations contenues dans un disque.
Anglais : streamer.



Didacticiel, n. m. (projet d'arrêté)
Logiciel interactif destiné à l'enseignement ou à l'apprentissage, et pouvant inclure un contrôle de connaissance.
Note : Cette fiche annule et remplace celle qui figure dans l'arrêté de l'informatique du 30 décembre 1983 (J.O. du 19/02/84).
Anglais : courseware, teachware.



Disque magnétique, n. m.
Disque recouvert d'une couche magnétique où sont enregistrées des données.
Abréviation : disque, n. m.



Disque optique, n. m.
Disque où sont enregistrées des données lisibles par un procédé optique.



Disque optique compact, n. m.
Disque optique de grande capacité, à usage essentiellement documentaire.
Abréviation : doc, n. m.
Notes :
  1. Exemple : publier un dictionnaire sous la forme d'un ou de plusieurs docs.
  2. Le terme doc a été formé à partir de la siglaison de Disque Optique Compact.
  3. Ce terme a été approuvé par la commission générale de terminologie du Commissariat général de la langue française.
Anglais : CD-ROM.



Disquette, n. f.
Disque magnétique souple, de dimensions et de capacité réduites.
Anglais : diskette, floppy disk.



Doc, n. m.
Voir : disque optique compact.



Donnée, n. f.
Représentation d'une information sous une forme conventionnelle destinée à faciliter son traitement.
Anglais : data.

Échange de données informatisé, n. m. (projet d'arrêté)
Transfert, entre systèmes d'information, de données structurées directement émises et traitées par des applications informatiques, selon des procédures normalisées.
Abréviation : EDI.
Anglais : electronic data interchange, EDI.



Écran pixel, n. m.
Écran sur lequel chaque pixel est adressable en mémoire.
Synonyme : écran pixélisé, n. m.
Anglais : bit map screen.



Écran pixelisé, n. m.
Voir : écran pixel.



Écran tactile, n. m.
Écran muni d'un dispositif qui permet de sélectionner certaines de ses zones par contact.
Note : Cette fiche annule et remplace celle qui figure dans l'arrêté de l'informatique du 30 mars 1987 (J.O. du 07/05/87).
Anglais : touch screen.



Éditeur, n. m.
Programme qui permet à partir d'une visu d'introduire des données textuelles ou graphiques ou d'en modifier la disposition.
Anglais : editor.



Éditique, n. f.
Ensemble des outils, services et moyens informatiques, appliqués à l'édition.
Synonyme : publication assistée par ordinateur (P.A.O.), n. f.
Voir aussi : microédition.
Anglais : electronic publishing.



Élément binaire, n. m. (projet d'arrêté)
Information représentée par un symbole à deux valeurs généralement notées 0 et 1, associées aux deux états d'un dispositif.
Synonyme : bit.
Note : Cette fiche complète celle de l'arrêté de l'informatique du 30 décembre 1983 (J.O. du 13/02/84).
Anglais : bit.



En ligne, loc. adj. (projet d'arrêté)
Se dit d'un matériel informatique lorsqu'il fonctionne en relation directe avec un autre, ou d'un système informatique accessible par un réseau.
Anglais : on-line.



Étiquette, n. f.
Identification permettant de repérer une partie d'un programme ou un groupe de données.
Anglais : label.



Évolution d'un système, n. f.
Augmentation des performances ou élargissement des fonctions d'un ensemble logiciel ou matériel.
Voir aussi : mise à niveau.
Anglais : upgrade.



Exécuteur, n. m. (projet d'arrêté)
Sous-ensemble dérivé d'un logiciel qui permet seulement d'exécuter certaines applications développées avec le logiciel complet.
Synonyme : moteur d'exécution, n. m.
Anglais : runtime software.



Externalisation, n. f. (projet d'arrêté)
Infogérance étendue à la prise en charge des évolutions du système d'information de l'organisme contractant.
Voir aussi : infogérance.
Anglais : outsourcing.



Filtrage, n. m.
Voir : appariement de formes.



Format, n. m.
  1. Agencement structuré d'un support de données.
  2. Disposition des données elles-mêmes.
Termes dérivés : formater, v. tr. ; formatage, n. m.



Forme, n. f.
Ensemble de caractéristiques retenues pour représenter une entité en fonction du problème à résoudre.
Note : Cette entité peut être une figure géométrique, une image, un son, un signal, un texte, etc.
Anglais : pattern.



Fusionner, v.
Réunir en un exemplaire les éléments de plusieurs ensembles.
Note : Cette fiche annule et remplace celle qui figure dans l'arrêté de l'informatique du 30 mars 1987 (J.O. du 07/05/87)
Anglais : to merge.

Génie informatique, n. m.
Conception, réalisation et validation des systèmes informatiques.



Génie logiciel, n. m.
Ensemble des activités de conception et de mise en oeuvre des produits et des procédures tendant à rationaliser la production du logiciel et son suivi.



Gérance informatique, n. f. (projet d'arrêté)
Voir : infogérance.



Gestionnaire de périphérique, n. m.
Voir : pilote.



Grapheur, n. m. (projet d'arrêté)
Logiciel qui permet de représenter des données sous forme de graphiques.
Note : Cette fiche annule et remplace celle qui figure dans l'arrêté de l'informatique du 30 mars 1987 (J.O. du 07/05/87).
Anglais : graphics software.



Grappe, n. f. (projet d'arrêté)
Ensemble d'appareils de même type (terminaux, ordinateurs, etc.) rattachés à une même unité de contrôle.
Anglais : cluster.



Groupe, n. m. (projet d'arrêté)
Ensemble de secteurs constituant une zone logique sur un disque.
Anglais : cluster.

Heuristique, n. f.
Méthode de résolution de problèmes, non fondée sur un modèle formel et qui n'aboutit pas nécessairement à une solution.
Anglais : heuristics.

Icône, n. f. (projet d'arrêté)
Sur un écran, symbole graphique qui représente une fonction ou une application logicielle particulière que l'on peut sélectionner et activer à partir d'un dispositif tel qu'une souris.
Anglais : icon.



Iconiser, v. (projet d'arrêté)
Sur un écran, remplacer une fenêtre par l'icône associée de façon à libérer la partie correspondante de l'écran.
Note : La transformation est réversible.
Anglais : to iconize, to stow.



Implanter, v.
Installer un logiciel ou un sous-système donné en réalisant les adaptations nécessaires à leur fonctionnement dans un environnement défini.
Anglais : to implement.



Implémenter, v.
Réaliser la phase finale d'élaboration d'un système qui permet au matériel, aux logiciels et aux procédures d'entrer en fonction.
Note : Il convient de ne pas utiliser le terme implémenter comme synonyme d'implanter appliqué à un logiciel.
Anglais : to implement.



Incrément, n. m.
Quantité dont on augmente la valeur d'une variable à chaque phase de l'exécution d'un programme.
Termes dérivés : incrémenter, v. ; incrémentiel, adj. ; décrément, n. m.



Infogérance, n. f. (projet d'arrêté)
Prise en charge contractuelle de tout ou partie de la gestion d'un système d'information d'un organisme par un prestataire extérieur.
Synonyme : gérance informatique, n. f.
Anglais : facilities management, F.M.



Infographie, n. f.
Application de l'informatique à la représentation graphique et au traitement de l'image.



Information, n. f.
Élément de connaissance susceptible d'être représenté à l'aide de conventions pour être conservé, traité ou communiqué.

Informatique, n. f.
Science du traitement rationnel, notamment par machines automatiques, de l'information considérée comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines technique, économique et social (définition approuvée par l'Académie française).



Informatique, adj.
Qui se rapporte à l'informatique.



Ingénierie inverse, n. f.
Analyse d'un système destinée à rechercher ses principes de conception.
Anglais : reverse engineering.



Instaurer, v. tr.
Mettre dans un état actif.
Anglais : to set.



Instruction, n. f.
Consigne exprimée dans un langage de programmation.
Anglais : instruction, statement.



Intelligence artificielle, n. f.
Discipline relative au traitement par l'informatique des connaissances et du raisonnement.
Anglais : artificial intelligence.



Interactif, adj.
Qualifie les matériels, les programmes ou les conditions d'exploitation qui permettent des actions réciproques en mode dialogué avec des utilisateurs ou en temps réel avec des appareils.



Interface, n. f.
Jonction entre deux matériels ou logiciels leur permettant d'échanger des informations par l'adoption de règles communes, physiques ou logiques.



Invite, n. f.
Message visuel ou sonore sollicitant, conformément à une disposition programmée, l'avis ou l'action de l'opérateur.
Anglais : prompt.

Langage formel, n. m.
Langage qui utilise un ensemble de termes et de règles syntaxiques pour permettre de communiquer sans aucune ambiguïté (par opposition à langage naturel).



Langage à objets, n. m.
Langage adapté à la programmation par objets.
Note : On trouve aussi dans l'usage le terme langage orienté objets.
Voir aussi : programmation par objets.
Anglais : object-oriented language.



Langage orienté objets, n. m.
Voir : langage à objets.



Listage, n. m.
  1. Document en continu produit par une imprimante d'ordinateur.
  2. Action de lister.
Anglais : listing.



Lister, v.
  1. Produire un document en continu à l'aide d'une imprimante d'ordinateur.
  2. Présenter des données ou des instructions.
Anglais : to list.



Logement, n. m. (projet d'arrêté)
Emplacement muni d'un connecteur qui permet l'insertion d'un élément électronique amovible dans un ordinateur.
Anglais : slot.



Logiciel, n. m.
Ensemble des programmes, procédés et règles, et éventuellement de la documentation, relatifs au fonctionnement d'un ensemble de traitement de données.
Anglais : software.



Logiciel contributif, n. m.
Logiciel mis à la disposition du public par son auteur moyennant le versement d'une contribution en cas d'utilisation effective.
Synonyme : logiciel à contribution volontaire, n. m.
Anglais : shareware.



Logiciel à contribution volontaire, n. m.
Voir : logiciel contributif.



Logiciel de groupe, n. m.
Logiciel permettant à un groupe d'utilisateurs de travailler en collaboration sur un même projet sans être nécessairement réunis.
Synonyme : synergiciel, n. m.
Note : On relève également dans la littérature le terme logiciel de groupe de travail.
Anglais : groupware.



Logiciel public, n. m.
Logiciel versé au domaine public en raison du renoncement de son auteur à ses droits patrimoniaux.
Anglais : freeware.



Ludiciel, n. m.
Logiciel de jeu.



Macroordinateur, n. m.
Ordinateur central de grande puissance possédant des mémoires de tailles importantes, et apte à exécuter des opérations mettant en oeuvre de nombreux périphériques.
Note : Le terme macroordinateur recouvre notamment des notions telles que celles de grand système, gros ordinateur, grand serveur, ordinateur hôte, système central, etc.
Anglais : mainframe.



Maintenance, n. f.
Ensemble d'actions tendant à prévenir ou à corriger les dégradations d'un matériel afin de maintenir ou de rétablir sa conformité aux spécifications.
Note : Ce terme ne doit pas être employé pour désigner les améliorations fonctionnelles ou de performances apportées à chaque nouvelle version d'un logiciel.



Manche à balai, n. m.
Dispositif de commande à plusieurs degrés de liberté servant à déplacer le curseur d'une visu.
Abréviation : manche, n. m.
Synonyme : poignée, n. f.
Anglais : joystick.



Mappe, n. f.
Représentation de la localisation d'ensembles de données en vue d'en faciliter l'accès.
Termes dérivés : mapper, v. tr. ; mappage, n. m.
Anglais : map.



Marquage, n. m.
Action de faire ressortir un élément graphique ou une partie de texte par modification de ses attributs visuels.
Anglais : highlighting.



Matériel, n. m.
Ensemble des éléments physiques employés pour le traitement de données.
Anglais : hardware.



Mémoire, n. f.
Organe qui permet l'enregistrement, la conservation et la restitution de données.
Anglais : storage memory.



Mémoire de masse, n. f.
Mémoire externe de très grande capacité.
Anglais : mass storage.



Mémoire morte, n. f.
Mémoire dont le contenu ne peut être modifié en usage normal.
Anglais : ROM, read only memory.



Mémoire tampon, n. f.
Mémoire ou partie de mémoire permettant le stockage temporaire de données entre deux organes ayant des caractéristiques différentes.
Abréviation : tampon, n. m.
Anglais : buffer.



Mémoire vive, n. f.
Mémoire dont le contenu peut être modifié en usage normal.
Anglais : RAM, random access memory.



Messagerie électronique, n. f.
Service géré par ordinateur fournissant aux utilisateurs habilités les fonctions de saisie, de distribution et de consultation différée de messages, notamment écrits, graphiques ou sonores.
Abréviation : messagerie, n. f.
Anglais : message handling, electronic mail.



Microédition, n. f.
Éditique sur microordinateur.
Anglais : desktop publishing.



Micromisation, n. f.
Remplacement des grands systèmes informatiques par des systèmes plus petits assurant des services équivalents.
Anglais : downsizing.



Micromiser, v.
Action de remplacer de grands systèmes informatiques par des systèmes plus petits assurant des services équivalents.
Anglais : to downsize.



Microordinateur, n. m.
Ordinateur de dimension réduite dont l'unité centrale est constituée d'un ou plusieurs microprocesseurs.
Anglais : microcomputer.



Microprocesseur, n. m.
Processeur miniaturisé dont tous les éléments sont, en principe, rassemblés en un seul circuit intégré.



Microprogramme, n. m.
Ensemble ordonné d'instructions enregistrées dans une mémoire interne fonctionnellement distincte de la mémoire principale, et dont l'exécution permet celle d'une instruction non câblée du langage machine, ou d'une fonction programmée.
Anglais : firmware.



Mise à niveau, n. f.
Actualisation d'un logiciel ou d'un matériel.
Voir aussi : évolution d'un système.
Anglais : upgrade.



Mise en réseau, n. m. (projet d'arrêté)
Constitution et exploitation d'un réseau informatique.
Voir aussi : réseau informatique.
Anglais : networking.



Mode dialogué, n. m.
Mode de traitement de données permettant un dialogue entre système informatique et utilisateur.
Anglais : conversational mode.



Morphage, n. m. (projet d'arrêté)
Transformation progressive d'une image en une autre par un traitement informatique.
Anglais : morphing.



Mot-clé, n. m.
Descripteur extrait du texte qu'il caractérise ou d'un thésaurus.
Anglais : keyword.



Moteur d'exécution, n. m. (projet d'arrêté)
Voir : Exécuteur.



Moteur d'inférence, n. m.
Partie d'un système expert qui effectue la sélection et l'application des règles en vue de la résolution d'un problème donné.
Anglais : inference engine.



Multiprocesseur, n. m. (projet d'arrêté)
Ordinateur possédant plusieurs processeurs principaux.
Anglais : multi-processor.



Multiprogrammation, n. f.
Technique d'exploitation permettant l'exécution imbriquée de plusieurs programmes menés de front.



Multitraitement, n. m.
Mode de fonctionnement d'un ordinateur selon lequel plusieurs processeurs ayant accès à des mémoires communes peuvent opérer en parallèle sur des programmes différents.



Neurone formel, n. m. (projet d'arrêté)
Dispositif à plusieurs entrées et une sortie qui modélise certaines propriétés du neurone biologique.
Note : La valeur de sortie du neurone formel est une fonction non linéaire, généralement à seuil, d'une combinaison de valeurs d'entrée dont les coefficients de pondération sont ajustables.
Anglais : artificial neurone.



Numérique, adj.
Se dit, par opposition à analogique, de la représentation de données ou de grandeurs physiques au moyen de caractères - des chiffres généralement - et aussi des systèmes, dispositifs ou procédés employant ce mode de représentation discrète.
Anglais : digital, numerical, numeric.



Numériser, v.
Représenter un signal (caractère, image, impulsion, etc.) sous forme numérique.
Termes dérivés : numériseur, numérisation.
Anglais : to digitize.



Numériseur, n. m. (projet d'arrêté)
Appareil permettant de numériser des pages de texte et des images.



Numéro d'urgence, n. m.
Numéro d'appel qui permet le recours immédiat à un service d'assistance spécialisée.
Anglais : hot line.



Octet, n. m. (projet d'arrêté)
Ensemble ordonné de huit éléments binaires traités comme un tout.
Notes :
  1. Un octet est souvent utilisé pour représenter un caractère alphanumérique.
  2. Lorsqu'une grandeur est exprimée en multiples de l'octet, les symboles ko, Mo et Go représentent respectivement le kilooctet, le mégaoctet et le gigaoctet. Dans ce cas et contrairement à la norme, on considère généralement que le kilooctet est égal à 2^10 = 1 024 octets et non 1 000 et le mégaoctet à 2^20 et non 1 000 000.
Anglais : byte.



Ordinateur, n. m.
Équipement informatique de traitement automatique de données comprenant les organes nécessaires à son fonctionnement autonome.
Anglais : computer.



Ordinateur bloc-notes, n. m.
Ordinateur portatif dont le format est voisin de celui d'un grand cahier (format A4).
Anglais : notebook computer.



Ordinateur individuel, n. m.
Ordinateur d'usage individuel, dans un cadre professionnel ou domestique.



Ordinateur de poche, n. m.
Ordinateur portatif de format de poche.
Anglais : palmtop computer, pocket computer.



Ordinateur portable, n. m.
Ordinateur conçu pour être déplacé manuellement et utilisé en des lieux différents.
Anglais : portable computer.



Ordinateur portatif, n. m.
Ordinateur portable à alimentation autonome, de taille et de poids réduits.
Anglais : laptop computer.



Ordinateur de table, n. m.
Ordinateur conçu pour fonctionner à poste fixe sur un plan de travail.
Anglais : desktop computer.



Organiseur, n. m. (projet d'arrêté)
  1. Logiciel pour la gestion de données personnelles telles que rendez-vous, adresses, etc.
  2. Par extension, ordinateur de poche remplissant essentiellement cette fonction.
Synonyme : agenda électronique, n. m.
Anglais : organizer.



Panne, n. f.
État anormal d'une unité fonctionnelle la mettant dans l'impossibilité d'accomplir une fonction requise.
Notes :
  1. On entend par unité fonctionnelle soit un système complet, soit l'un quelconque de ses éléments.
  2. Le terme anglais fault désigne aussi une anomalie, condition anormale diminuant ou supprimant l'aptitude d'une entité fonctionnelle à accomplir une fonction requise.
Anglais : fault.



Partage de temps, n. m.
Technique d'exploitation d'un même ordinateur par plusieurs utilisateurs qui exécutent simultanément en mode dialogué, chacun à son propre rythme, des travaux indépendants.
Note : Dans l'usage courant, on peut utiliser la forme travail en temps partagé.
Anglais : time sharing.



Permutation, n. f. (projet d'arrêté)
Processus consistant à échanger le contenu d'une zone de mémoire principale avec le contenu d'une zone de mémoire auxiliaire.
Anglais : swap.



Photostyle, n. m.
Dispositif d'entrée que l'opérateur pointe directement sur l'écran d'une visu.
Anglais : light pen.



Pilote, n. m.
Programme de gestion des échanges avec un périphérique.
Synonyme : gestionnaire de périphérique, n. m.
Anglais : driver.



Pixel, n. m.
Plus petit élément d'une présentation visualisée auquel peuvent être affectés séparément des attributs tels que luminosité, couleur, clignotement.
Anglais : pixel.



Poignée, n. f.
Voir : Manche à balai.



Pointeur, n. m.
Donnée permettant de retrouver l'adresse d'un groupe de données.
Anglais : pointer.



Police, n. f. (projet d'arrêté)
Ensemble des lettres et signes constituant un assortiment de caractères, et défini par un même style de dessin.
Anglais : font.



Portabilité, n. f.
Aptitude d'un programme à être utilisé sur des systèmes informatiques de types différents.



Processeur, n. m. (projet d'arrêté)
  1. Organe destiné, dans un ordinateur ou une autre machine, à interpréter et à exécuter des instructions.
  2. Par analogie, ensemble de programmes permettant d'exécuter sur un ordinateur des programmes écrits dans un certain langage.
Termes dérivés : biprocesseur, ordinateur ayant deux processeurs centraux ; triprocesseur, ordinateur ayant trois processeurs centraux ; multiprocesseur, ordinateur ayant plusieurs processeurs centraux.
Anglais : processor.



Processeur vectoriel, n. m. (projet d'arrêté)
Processeur conçu pour appliquer le même traitement à des éléments homologues de tableaux de données.
Anglais : array processor.



Producteur, n. m.
Dans le domaine des banques de données, désigne celui qui les crée et les met à jour.
Note : Le terme prestataire, incorrect dans ce sens, est à proscrire.



Progiciel, n. m.
Ensemble complet et documenté de programmes conçu pour être fourni à plusieurs utilisateurs, en vue d'une même application ou d'une même fonction.
Anglais : package.



Programmation par objets, n. f.
Mode de programmation dans lequel les données et les procédures qui les manipulent sont regroupées en entités appelées objets.
Voir aussi : langage à objets.
Anglais : object-oriented programming.



Raccourci clavier, n. m. (projet d'arrêté)
Touche ou combinaison de touches du clavier qui peut se substituer à une séquence de commandes plus complexes.
Anglais : hot key.



Réalité virtuelle, n. f. (projet d'arrêté)
Technique de communication homme-machine consistant à immerger à l'aide de dispositifs d'entrée/sortie particuliers, une personne dans un univers sensoriel de synthèse recalculé en temps réel (images, son, sensations tactiles...).
Note : Ces dispositifs peuvent être des casques, des gants, etc.
Voir aussi : univers virtuel.
Anglais : virtual reality.



Réamorcer, v. (projet d'arrêté)
Provoquer à nouveau l'exécution de l'amorce.
Anglais : to reboot.



Référentiel, n. m. (projet d'arrêté)
Ensemble structuré d'informations, utilisé pour l'exécution d'un logiciel, et constituant un cadre commun à plusieurs applications.
Anglais : repository.



Réinitialiser, v. tr. (projet d'arrêté)
Remettre un système informatique ou une application à l'état initial.
Anglais : to reset.



Relancer, v. tr. (projet d'arrêté)
Remettre en marche un système informatique ou une application après retour à un état de référence.
Anglais : to restart.



Répertoire, n. m.
Liste d'identificateurs, classés selon des arguments appropriés, permettant l'accès aux informations qu'ils désignent.
Anglais : directory.



Requête, n. f.
Expression formalisée d'une demande.
Anglais : request.



Réseau informatique, n. m. (projet d'arrêté)
Ensemble des moyens matériels et logiciels mis en oeuvre pour assurer les communications entre ordinateurs, stations de travail et terminaux informatiques.
Abréviation : réseau., n. m.
Anglais : computer network.



Réseau local, n. m.
Ensemble connexe, à caractère privatif, de moyens de communication établi sur un site restreint pourvu de règles de gestion du trafic et permettant des échanges internes d'informations de toute nature, notamment sous forme de données, sons, images, etc.
Note : Le réseau local, ainsi défini en informatique, ne doit pas être confondu avec la notion de réseau local de raccordement, utilisée dans les télécommunications.
Anglais : local area network.



Réseau neuronal, n. m. (projet d'arrêté)
Ensemble de neurones formels interconnectés permettant la résolution de problèmes complexes tels que la reconnaissance des formes ou le traitement du langage naturel, grâce à l'ajustement des coefficients de pondération dans une phase d'apprentissage.
Anglais : neural network.



Réseautique, n. f. (projet d'arrêté)
Ensemble des techniques destinées à concevoir et mettre en oeuvre des réseaux informatiques.
Voir aussi : mise en réseau.
Anglais : networking.



Restaurer, v. tr. (projet d'arrêté)
Remettre dans un état de référence un système informatique ou une application.
Note : Cette fiche annule et remplace celle qui figure dans l'arrêté de l'informatique du 30 décembre 1983 (J.O. du 19/02/84)
Anglais : to reset ; to restore.



Résumé, n. m.
Rédaction abrégée reprenant l'essentiel d'un texte.
Anglais : abstract.



Révision, n. f.
Logiciel comportant des corrections par rapport à l'état précédent.
Anglais : release.



Robotique, n. f.
Ensemble des études et des techniques de conception et de mise en oeuvre des robots effectuant des tâches déterminées en s'adaptant à leur environnement.



Scanneur, n. m. (projet d'arrêté)
Numériseur à balayage.
Anglais : scanner.



Schéma, n. m.
Voir : cadre.



Scrutation, n. f. (projet d'arrêté)
Vérification répétitive et automatique de l'état d'un ou plusieurs éléments d'un système pour y détecter un changement.
Note : Ce terme a également été défini par la commission ministérielle de terminologie des télécommunications sous la désignation d'« invitation à émettre » (arrêté du 3 octobre 1984, J.O. du 10/11/1984)
Anglais : polling.



Secours (de), loc. adv.
Qualifie les procédures et les matériels destinés à être utilisés dans certains cas d'anomalie de fonctionnement.
Anglais : back up.



Secours informatique, n. m.
Ensemble des services permettant d'assurer la surveillance et la continuité des travaux des centres informatiques afin d'en prévenir ou d'en pallier les interruptions accidentelles.
Anglais : back-up.



Serveur, n. m.
  1. Organisme exploitant un système informatique permettant à un demandeur la consultation et l'utilisation directe d'une ou de plusieurs banques de données.
  2. Par extension, le système informatique lui-même.
Note : Ce terme, déjà traité par la commission (arrêté du 22 décembre 1981. - J.O. du 17 janvier 1982), fait ici l'objet d'une définition complémentaire.
Anglais : on line data service.



Souris, n. f. (projet d'arrêté)
Dispositif de commande tenu à la main, connecté à un ordinateur, et dont le déplacement sur une surface entraîne le déplacement d'un repère sur l'écran.
Note : Cette fiche annule et remplace celle qui figure dans l'arrêté de l'informatique du 30 mars 1987 (J.O. du 07/05/87)
Anglais : mouse.



Spoule, n. m.
Mode d'exploitation d'un ordinateur en multiprogrammation selon lequel les opérations d'entrée et de sortie sont automatiquement dissociées des traitements intermédiaires, les données correspondantes étant placées dans des mémoires tampons.
Anglais : spool.



Surbrillance, n. f.
Marquage par une luminosité plus grande.
Anglais : brightening.



Survol, n. m.
Exploration rapide sur visu, sans possibilité de modification, du contenu d'une mémoire.
Anglais : browsing.



Synergiciel, n. m.
Voir : logiciel de groupe.



Système exclusif, n. m.
Système d'exploitation ou architecture conçu pour un matériel ou un ensemble de matériels d'un constructeur donné.
Notes :
  1. On trouve aussi dans l'usage le terme système exclusif constructeur.
  2. Le terme système propriétaire est déconseillé.
Anglais : proprietary system.



Système exclusif constructeur, n. m.
Voir : système exclusif.



Système expert, n. m.
Ensemble de logiciels exploitant dans un domaine particulier des connaissances explicites et organisées, pouvant se substituer à un expert humain.
Anglais : expert system.



Système d'exploitation, n. m.
Logiciel gérant un ordinateur, indépendant des programmes d'application mais indispensable à leur mise en oeuvre.
Anglais : operating system.



Système de gestion de base de données, n. m.
Pour une base de données, logiciel permettant d'introduire les données, de les mettre à jour et d'y accéder.
Abréviation : S.G.B.D., n. m.
Anglais : Data Base Management System, D.B.M.S.



Tableur, n. m. (projet d'arrêté)
Logiciel de création et de manipulation interactives de tableaux numériques.
Note : Cette définition se substitue à celle de l'arrêté de l'informatique du 30 décembre 1983 (J.O. du 19/02/84).
Anglais : spreadsheet.



Tel écran - tel écrit, n. m. ou adj.
(Se dit de la) Représentation sur un écran d'ordinateur d'un document dans la forme même où il est destiné à être imprimé.
Abréviation : tel-tel, n. m. ou adj.
Note : L'explicitation de l'anglais wysiwyg est : what you see is what you get.
Anglais : wysiwyg.



Tel-tel, n. m.
Voir : tel écran - tel écrit.



Téléinformatique, n. f.
Exploitation automatisée de systèmes informatiques utilisant des réseaux de télécommunications.



Télémaintenance, n. f.
Maintenance d'une unité fonctionnelle, assurée par télécommunication directe entre cette unité et un centre spécialisé.
Anglais : remote maintenance.



Télématique, n. f.
Ensemble des services de nature ou d'origine informatiques pouvant être fournis à travers un réseau de télécommunications.



Télétraitement, n. m.
Mode de traitement selon lequel les données sont émises ou reçues par des terminaux éloignés de l'ordinateur.
Anglais : teleprocessing.



Télétraitement par lots, n. m.
Télétraitement qui comporte un groupement par lots des programmes à exécuter ou des données à traiter.
Anglais : remote batch teleprocessing.



Temps réel, n. m.
Mode de traitement qui permet l'admission des données à un instant quelconque et l'obtention immédiate des résultats.
Anglais : real time.



Terminal, n. m.
Appareil permettant l'accès à distance à un système informatique.



Test de performance, n. m.
Évaluation des performances d'un système par simulation des conditions réelles d'utilisation, à l'aide de programmes-échantillons.
Anglais : benchmark.



Texte intégral (en), loc. adv.
Qualifie une banque de données dans laquelle sont enregistrés des documents complets et non des résumés ou des descripteurs.
Anglais : full text.



Texteur, n. m.
Logiciel de traitement de texte.
Anglais : word processor, text processor.



Tirage, n. m.
Document graphique résultant du transfert sur un support permanent d'une image présentée sur une visu.
Synonyme : facsim, n. m.
Anglais : hard copy.



Tolérance aux pannes, n. f.
Aptitude d'un système informatique à demeurer fonctionnel malgré certaines pannes de ses constituants.
Anglais : fault tolerance.



Tolérant aux pannes, adj.
Se dit d'un système informatique apte à demeurer fonctionnel malgré certaines pannes de ses constituants.
Anglais : fault tolerant.



Traitement automatique des données, n. m.
Ensemble des opérations réalisées par des moyens automatiques, relatif à la collecte, l'enregistrement, l'élaboration, la modification, la conservation, la destruction, l'édition de données et, d'une façon générale, leur exploitation.
Note : Dans l'usage courant, l'expression traitement automatique de l'information est également employée.
Anglais : automatic data processing (A.D.P.).



Traitement par lots, n. m.
Mode de traitement des données suivant lequel les programmes à exécuter ou les données à traiter sont groupés en lots.
Anglais : batch processing.



Traitement de texte, n. m.
Ensemble des opérations de création, manipulation et impression de texte effectuées à l'aide de moyens électroniques.
Anglais : word processing, text processing.



Transporteur, n. m.
Organisme gérant un réseau de télécommunications par lequel des utilisateurs accèdent aux centres serveurs.



Tutoriel, n. m. (projet d'arrêté)
Initiation guidée à l'utilisation d'un ensemble de notions ou d'une technique.
Notes :
  1. Cette initiation prend souvent la forme d'un didacticiel.
  2. Cette définition se substitue à celle de l'arrêté de l'informatique du 30 mars 1987 (J.O. du 07/05/87).
Anglais : tutorial.



Univers virtuel, n. m. (projet d'arrêté)
Univers construit par des moyens informatiques, interactifs, autodocumentés, et permettant à chaque participant de s'y trouver représenté par un symbole.



Version, n. f.
Logiciel contenant de nouvelles fonctions modifiant un logiciel ancien.
Anglais : release, version.



Visu, n. f.
Appareil permettant la présentation visuelle et non permanente d'informations.
Synonyme : visuel, n. m.
Anglais : display device.



Visualiser, v. (projet d'arrêté)
Voir : afficher.


Les sites Utiles à avoir sous la main :
Télécharger.com :

le meilleur site et le plus populaire pour télécharger des logiciels (shareware et freeware) ou pour telecharger des démo de jeux vidéo, ou des goodies pour votre téléphone.

Cliquez ici pour visiter le Site






Comment ça marche :

Tout pour se dépanner, se faire aider, se former à l'informatique et aux nouvelles technologies. Vous retrouverez des dossiers sur les nouveautés, des comparatifs de performances, un forum très complet d'entre aide ...

Cliquez ici pour visiter le Site